Mon panier

Votre panier est vide

Contactez-nous au 0805 140 001

Aménagement en 3D de votre établissement médicalisé Aménagement 3D Ehpad

Réfection du lit

Dans le domaine hospitalier, il est important d’effectuer la réfection du lit des patients suivant des procédures bien définies pour le bien-être et la santé des patients. Le linge de lit doit être changé une fois par jour et à chaque fois que nécessaire. Par ailleurs, en fonction de la situation du patient, la technique de réfection du lit est différente.

Le lit hospitalier

Le lit hospitalier est destiné à permettre au patient de se reposer et de passer des nuits paisibles. Pour cela, il doit être à un emplacement adéquat par rapport aux ouvertures de la chambre, afin que la lumière et l’air ne gênent le patient alité. Son emplacement doit aussi permettre aux soignants et médecins de circuler sans entrave tout autour du patient. Un lit hospitalier peut avoir des dimensions variées (entre 80 et 90cm de large et 70 à 90cm de haut).

Généralement, il doit être muni de roulettes pour faciliter le déplacement en cas de besoin. Le sommier métallique doit permettre au patient d’adopter diverses positions. Cela est souvent rendu possible grâce au système de crémaillère. Le matelas peut être fait de différentes matières, mais les fabricants privilégient davantage les matelas en mousse pour des raisons de confort et d’hygiène. Le linge de lit est destiné à la protection de celui-ci. Il est nécessaire afin que le lit reste toujours propre. Les alèzes, en tissu ou en toile, sont placés sous le drap de dessous. Quant aux draps, on distingue le drap de lit et le drap de couverture, ce dernier pouvant être en coton ou en laine. Pour un meilleur confort du patient, les taies d’oreillers sont idéalement en toile douce et fine.

Lit médicalisé

lit médicalisé

Lit médicalisé

Lit médicalisé standard simple et robuste comprenant une paire de barrière pliante époxy et une potence d'angle époxy

Consultez différents modèles de lits médicalisés

Le lit d’hôpital doit être convenablement entretenu, nettoyé puis refait. La réfection du lit se fait généralement une fois par jour, mais il peut arriver que le personnel soit amené à changer les draps lorsqu’ils ont été salis ou souillés. En matière de maintenance, le moindre dysfonctionnement doit être signalé par le personnel, car il est strictement interdit de laisser un patient dans un lit défectueux. De manière régulière, le personnel procède à la vérification des fonctionnalités du lit. Dans le cas de maintenance interne, le personnel de maintenance bénéficie de formation de la part du fabricant. Pour entretenir les lits, il doit avoir les matériels adéquats et s’assurer de la traçabilité des chacune de ses interventions.

Ce qu’il faut savoir sur la réfection de lit

Les composants d’un lit (matelas, coussins, duvet…) sont constamment sollicités dans le milieu des soins. La literie joue un rôle important dans la qualité du couchage et le processus de rétablissement des patients. Ainsi, le lit doit présenter une hygiène parfaite, favoriser le confort de l’utilisateur et prévenir les escarres. Généralement, la réfection du lit est effectuée par le personnel des établissements de soins. Elle se fait au cours de la matinée, indépendamment du fait que le patient soit capable de bouger ou non. Lorsque le lit est inoccupé, le personnel a besoin de diver matériel divers, à savoir :

- Deux chaises

- Deux oreillers

- Un couvre-lit

- Deux draps

- Une alèze (toile ou tissu)

- Une couverture

- Deux taies d’oreillers

Lorsque le lit doit être fait alors qu’il est occupé, le personnel n’aura besoin que des chaises, d’un drap propre et d’un contenant pour linge sale.

Lors de la réfection du lit, le personnel doit procéder le plus rapidement possible pour le bien-être du patient. Il ne doit en aucun cas entraver le travail de ses collègues (soignants ou autres) et doit laver les mains avant et après la tâche. Au cours de la réfection, la chambre doit être fermée pour éviter que l’air ne pénètre dans la pièce, amenant des germes ou microbes. Le linge propre doit être bien préparé et les draps sales ou souillés ne doivent pas être jetés par terre, afin d’éviter la prolifération de bactéries. La position du lit doit être adéquate et les composants de la literie doivent être défaits séparément avant d’être mis dans un sac. Les draps ou couvertures posés ne doivent pas être trop tirés pour le confort du patient.

Réfection du lit inoccupé

Lorsque le lit n’est pas occupé, la réfection doit commencer par la pose des draps de dessous à partir du centre du lit, sans déplier ni secouer le drap. Le personnel commence par les bords, à partir du bas. Le traversin doit être couvert, tandis que l’alèze en toile et en tissu doivent être posés de la même façon. Les draps de dessus doivent être posés à partir des coins, à partir des pieds. Par la suite, le personnel posera la couverture en le plaçant au pied du lit, en prévoyant une ouverture pour que le patient puisse entrer dans le lit sans difficulté.

Réfection du lit occupés

- Lorsque le patient doit rester au lit ou ne peut pas bouger du lit, le lit doit être fait sans gestes brusques. Le personnel doit éviter tout contact du patient avec le plastique recouvrant le matelas ou l’oreiller pour le confort et l’hygiène.

- Lorsque le patient ne peut pas se tourner, la réfection du lit doit commencer en faisant asseoir le patient sans le découvrir. Par la suite, il sera possible d’ôter les oreillers ou le traversin pour les secouer afin de les dépoussiérer. Le drap de dessous souillé sera ensuite débordé à la tête, puis roulé jusqu’au niveau des reins du patient. On peut ensuite procéder au remplacement du drap sans toucher le drap sale. Le traversin doit être enveloppé et le personnel continuer en faisant les coins, en bordant latéralement jusqu’au milieu du lit. Une fois l’oreiller reposé, le patient pourra être allongé. Ensuite, le personnel demande au patient de faire le pont, s’appuyant sur les épaules et les talons, pour que l’opérateur puisse dérouler et rouler les draps propre et sale. Le siège du malade sera ensuite posé et les pieds de celui-ci soulevés pour terminer le déroulement et le roulement des draps.

- Si le patient ne peut pas bouger, il devra être tourné sur le côté, ce qui va permettre à l’opérateur de procéder à la réfection du lit en commençant par déborder les draps sales jusqu’au centre du lit pour les enlever facilement.