Mon panier

Votre panier est vide

Contactez-nous au 0805 140 001

Aménagement en 3D de votre établissement médicalisé Aménagement 3D Ehpad

Le circuit du médicament

Dans l’univers des soins médicaux, le circuit du médicament est constitué de plusieurs étapes réalisées par divers professionnels : prescrire un médicament est un acte médical, la dispensation relève de la pharmacie, tandis que l’administration est un acte médical ou infirmier. Par ailleurs, ce circuit est cadré par une logistique et un système d’information adéquats. Chaque phase de ce circuit peut être source d’erreurs ayant des impacts graves sur la santé des patients. C’est pourquoi le stockage, le transfert et la distribution des médicaments se font selon des modalités strictes, définies communément entre les pharmaciens et le domaine clinique, avec participation des entités concernées.

Le stockage des médicaments

Le principe de stockage des médicaments est basé sur le respect de la traçabilité, du contrôle et de l’organisation des traitements. Les conditions dans lesquelles les médicaments sont détenus doivent permettre d’assurer la traçabilité. Tant que cela est possible, les médicaments doivent être stockés dans leur moyen de conditionnement initial. Par ailleurs, il est recommandé de ne pas reconstituer une boite en se servant de comprimés issus d’autres conditionnements. Il est également déconseillé d’entamer plusieurs boîtes en même temps.

Les médicaments sont stockés dans des matériels de rangement verrouillés à clef. Dans l’optique de la facilité de contrôle, les moyens de détention et la transmission des clefs (ou codes d’accès) de ces dispositifs de rangement doivent être enregistrés.

Pour le traitement de chaque patient, il est nécessaire de faire un regroupement par casiers nominatifs, avec au moins la mention des noms (et noms de jeune fille) et prénoms des malades, leur date de naissance et leur photo. Si le traitement est modifié (lorsqu’on supprime ou remplace un médicament), il faudra s’assurer que le médicament remplacé ou supprimé soit bien enlevé du casier nominatif ou toute autre cassette nominative, afin d’éviter des erreurs de traitement.

Les modalités de détention des médicaments, en particulier leur date de péremption, doivent être rigoureusement contrôlées. Les médicaments périmés doivent alors être retournés en pharmacie pour des raisons de suivi du processus d’élimination adéquat. Lorsqu’un traitement est arrêté, les médicaments restants doivent aussi être remis en pharmacie pour éviter qu’il y ait des « stocks parallèles » de médicaments difficiles à maîtriser au sein de l’établissement de soins.

Stockage des médicaments thermosensibles

Les médicaments thermosensibles font l’objet de suivi spécifique. Généralement, ils proviennent de distributeurs grossistes et sont réceptionnés par la pharmacie. Tout au long du processus de distribution, la chaîne de froid ne doit pas être interrompue. Les médicaments thermosensibles sont donc stockés dans des réfrigérateurs ou des chambres froides. Ils peuvent même être munis de thermomètre. La dispensation vers les divers services doit se faire dans des contenants isothermes.

Dans le circuit du médicament, la législation émet des prescriptions pour le rangement et le stockage des médicaments dans une unité de soins. L’arrêté du 06 avril 2011 (se substituant à l’arrêté du 31 mars 1999) fixe les règles pour le circuit du médicament (en termes de techniques). Il concerne notamment l’approvisionnement, le stockage, la dispensation, la prescription et l’administration des médicaments dans les services. L’arrêté du 06 avril 2011 se base notamment sur le principe de la responsabilité, une approche suivant les processus, une amélioration continue au niveau qualité, l’étude des risques, la transmission concernant les erreurs ainsi que le programme d’actions qui s’impose. Tout cela se fait à travers l’adoption d’un système documentaire adéquat.

Les équipements de stockage

Dans ce circuit du médicament, il est également important d’utiliser les équipements adéquats, notamment concernant le stockage. Outre la prise en compte des conditions d’hygiène, c’est également là un principe de praticité et de bonne organisation.

Pour le rayonnage, il s’avère souvent nécessaire pour les établissements médicaux ou socio-médicaux de se doter de systèmes de rayonnages.

Colonne de stockage des médicaments

colonne de stockahe de médicament

Colonne de stockage des médicaments

Conçue pour le stockage des médicaments dans les structures d'hébergements ainsi que les établissement hospitaliers

Armoire à médicaments

armoire à médicaments

Armoire à médicaments

Armoire monobloc pour le rangement et le stockage des médicaments de près de 50 résidents (50 tiroirs)

Coffre à médicaments

coffre à médicaments

Coffre à médicaments

Coffre en tôle d'acier et à clés pour le ranger et sécuriser des médicaments comme les stupéfiants.

Consultez différents modèles d’équipements de stockage

Les professionnels en matériels de santé proposent différents modèles, variant suivant la matière constitutive (inox, propylène, ..) et leur aspect (sur pieds ou sur roues, avec arrêtoirs ou avec plaque de recouvrement, possibilité de configuration personnalisée, etc…). De même pour des conditions de stockage optimales, il est souvent indispensable de se servir des armoires médicales.

Certains distributeurs de matériels médicaux proposent des armoires à prix très attractifs, pour un niveau de qualité de matériel très élevé, conforme avec les règlements en vigueur. Pour les établissements qui doivent stocker une quantité importante de médicaments, il y a les colonnes de stockage, qui facilitent le mode de rangement tout en garantissant le respect des règles en vigueur.

Certains médicaments ou stupéfiants nécessitent un stockage spécifique, notamment pour des raisons de sécurité. C’est dans ce cadre que les services utilisent les coffres à médicaments. En effet, il peut s’avérer nécessaire de stocker du matériel, des documents ou des médicaments dans un endroit sûr. Ces équipements permettent d’éviter toute effraction ou endommagement des médicaments en cas d’incendie. De plus, certains modèles de coffres sont particulièrement pratiques pour les services car ils peuvent être rangés à n’importe quel emplacement.

Toujours dans cette optique d’optimisation de l’organisation pour les stockages de médicaments, il est nécessaire d’opter pour une gestion centralisée (dans les colonnes ou sur des rayons). Il y a la gestion électronique et la gestion non-électronique qui permet l’optimisation des produits de stock.

Transfert et distribution des médicaments

Le transfert et la distribution des médicaments doivent se faire suivant des procédés stricts. Pour que le picking que les préparateurs doivent effectuer auprès des pharmacies soit facilité, il est nécessaire d’utiliser des postes de cueillette. Parfois modulable selon le nombre de références à ranger, certains modèles peuvent être complétés par des plans de travail ou des blocs tiroirs. Lorsque le poste de cueillette est court, il permet le stockage de médicaments dans des espaces restreints et facilitent les déplacements. Pour que l’approvisionnement en médicaments ou dispositifs médicaux se fassent dans les meilleures conditions, l’utilisation d’armoires de transfert est souvent plus pratique. Elles doivent être suffisamment robustes et permettre une utilisation à l’intérieur et à l’extérieur des établissements.

Pour la distribution des médicaments, il faut des matériels spécifiques, notamment les chariots à médicaments.

Chariot de distribution des médicaments

chariot de distribution médicaments

Chariot de médicaments

Chatiot pour la distribution des médicaments comportant des piluliers hebdomadaires. Un chariot robuste et ergonomique indispensable pour le circuit du médicament dans les établissemens de santé

Consultez différents modèles de chariots de médicaments

Quel que soit le cas, les procédures de distribution doivent être rigoureusement respectées. Lorsque les soignants ont un doute concernant une prescription, la posologie ou la voie d’administration, ils doivent se référer au registre VIDAL pour vérifier la compatibilité du traitement à faire. Si le doute subsiste encore après cela, il doit remonter jusqu’au prescripteur ou au pharmacien pour confirmation.

Avant toute administration de médicament, le soignant doit procéder à la vérification de l’identité du patient. Cela se fait généralement en demandant à ce dernier de décliner son identité et en confrontant les données figurant sur son bracelet d’identification. Par la suite, le soignant doit prendre soin de confronter l’identité du patient et l’ordonnance du patient. Pour tous les médicaments, la vérification de la date de péremption et des heures d’administration doit se faire rigoureusement. Par ailleurs, les médicaments doivent être distribués devant le patient concerné et la prise effective doit être bien vérifiée (observance). Etant donné que les médicaments peuvent être dangereux sils sont consommés à tort, ils ne doivent pas tomber entre les mains des patients. Ainsi, les chariots de distribution ne doivent pas être à leur portée. Durant l’administration des médicaments cytotoxiques (même sous forme orale), le soignant doit utiliser des gants en latex. Les gants doivent être changés toutes les 20 mn d’utilisation. Toute administration de médicaments aux patients doit être enregistrée en temps réel dans un document à intégrer au dossier du patient. Tout ceci doit être formalisé avec une traçabilité (écrite ou informatique). Cela doit se faire de manière systématique pour tous les actes impliquant le médicament.

La gestion administrative des médicaments

La gestion administrative des médicaments requiert la mise en œuvre d’une certaine procédure et l’usage de matériels spécifiques. Pour une gestion optimale d’un établissement ou d’un cabinet médical, il faut mettre en place une organisation rigoureuse. Dans cette optique, l’utilisation de chariots de visite est d’un grand intérêt car ils facilitent le transport des dossiers des patients au sein d’un établissement de santé. L’organisation quotidienne du travail peut aussi être optimisée grâce aux armoires à dossier. Certains professionnels commercialisant ce genre de mobilier proposent des modèles très robustes, déclinés en une variété selon les fonctionnalités, la capacité et les options disponibles.

Chariot de visite

chariot de visite

Chariot de visite

Chatiot de visite pour le transport des dossiers médicaux. Ce genre de chariots existent en plusieurs tailles selon les besoins des centres et des établissements de santé

Armoire à dossiers

Armoire à dossiers

Armoire à dossiers

Armoire pour le rangement des dossiers médicaux faclitant l'organisation quotidienne du travail dans les hôpitaux et les ehpad

Station informatique mobile

Station informatique mobile

Station informatique

Grâçe à ce chatiot informatique modulaire, il est possible de gérer de façon informatisée les données relatives au patients dans les différents services de l'hôpital

Pour les besoins lors de la saisie régulière ou de la consultation de données médicaux, les stations informatiques mobiles sont d’une grande utilité. Il existe toute une gamme de stations informatiques sur le marché, les modèles étant parfois modulaires et adaptables en fonction de besoins spécifiques. Les stations sont généralement conçues pour accueillir un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable, un panel PC, etc... Bon nombre de chariots vendus par les spécialistes en matériels médicaux sont mobiles et dotés de roues (éventuellement avec freins) pour que le déplacement soit facilité.